« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2009 » Éric LEGNINI : l’art du trio à sa façon.

Éric LEGNINI : l’art du trio à sa façon.

Du groove, encore du groove, toujours du groove

D 15 mars 2009     H 16:43     A Jacques Chesnel    


Commencé avec Miss Soul (2005), poursuivi par Big Boogaloo l’année dernière, voici Trippin’ qui clôt cette trilogie dédiée à l’art du trio façon Legnini.

Éric LEGNINI Trio : « Trippin' » -  voir en grand cette image
Éric LEGNINI Trio : « Trippin’ »
B-Flat Recordings / Discograph

Répertoire rôdé alternant avec maestria huit compositions personnelles et standards (quatre) plus (excusez du peu) Dizzy Gillespie (Con Alma), Stevie Wonder (The Secret Lif of Plants) et Ray Charles (Them That Got) ; le tout rempli ras bord de l’esprit du blues, du gospel, de la soul sans revivalisme et que résume parfaitement sa déclaration d’intention : il faut assumer et se servir de tout ce passé pour construire l’actualité… tout en se libérant des modèles afin de proposer quelque chose de bien à soi (Rock the Days au fender ou sa version de ce thème sublimissime A Sleepin’ Bee, magnifiquement intériorisée en piano solo, moment de grande poésie comme l’est également le délicat Darn that DreamFrank Agulhon m’a fait penser, ô compliment, au grand Vernell Fournier du trio Ahmad Jamal de sa plus grande époque (1958), le tout suivi d’un énergique Bullitt Mustang Fastback, composition du pianiste sur un train d’enfer, à fond la caisse).

Nous voilà à l’écoute d’un véritable trio et non d’un excellent pianiste remarquablement accompagné soit-il ; en attendant de nouvelles directions envisagées, laissez-vous emporter par/dans ce Trippin’ époustouflant, subjugant et vivifiant à bien des égards.

Pour les amateurs de groove… pour les autres aussi.

P-S : Le trio se produira à Coutances (Manche/France) dans le cadre du festival Jazz Sous Les Pommiers le mercredi 20 mai 2009.


> Éric LEGNINI Trio : « Trippin’ » - B flat recordings - distribution Discograph

Éric LEGNINI (claviers), Franck AGULHON (batterie), Mathias ALLAMANE (contrebasse)

1/ Trippin’. 2/ Casa Bamako. 3/ Bleak Beauty. 4/ Con Alma.
5/ Rock the Days. 6/ The Secret Life of Plants. 7/ Amarone.
8/ Introspection # 1. 9/ Them That Got. 10/ A Sleepin’ Bee.
11/ Doo-Goo. 12/ Darn that Dream. 13/ Bullitt Mustang Fastback.
14/ Jade. 15/ The Shadow of Your Smile.

Enregistrement en novembre 2007


> Liens :

Rechercher

Partager, commenter et plus...

Page Google+ CultureJazz Page Facebook CultureJazz twitter RSS 2.0

Articles les plus récents

15 janvier – Cinq disques en vitrine - janvier 2018

12 janvier – [revue] 2017, année centenaire et bicentenaire

7 janvier – L’Écho des Lunes - janvier 2018

3 janvier – WEST, à Paris

27 décembre 2017 – Au commencement, la trompette ...

22 décembre 2017 – Les Pérambulations Du Pérégrin - 81

20 décembre 2017 – PAN ! : L’hiver (à Caen)

18 décembre 2017 – ANIMAL... à Paris

16 décembre 2017 – Six disques en vitrine - décembre 2017 #2.

14 décembre 2017 – Lettre ouverte

13 décembre 2017 – Quatre garçons dont Le Van

11 décembre 2017 – Diego Imbert « Tribute to Charlie Haden » à Paris

9 décembre 2017 – Pile de Disques de décembre 2017

7 décembre 2017 – Les Pérambulations Du Pérégrin - 80

5 décembre 2017 – Rouge et noix au jazz-club de Grenoble