« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Archives » Birth of The Cool Suite

Birth of The Cool Suite

We want Miles again

D 1er novembre 2009     H 19:13     A Alain Gauthier, Christian Ducasse (Photo)    


Voilà un bel orchestre qu’il est charnu, tchairu, couillu, empli de testostérone et qui sonne comme un big band de 20 musiciens.

Quel plaisir de découvrir ce nonet dirigé par Joe LOVANO, sax ténor, et comprenant : Ralph LALAMA sax ténor et clar, Steve SLAGLE sax alto, Gary SMULYAN sax baryton, Larry FARRELL trombone, Barry RIES trompette, James WEIDMAN piano, Cameron BROWN, contrebasse, et Lewis NASH batterie. Ce format ressemble à peu de chose prés aux différents groupes de Miles DAVIS impliqués dans ce programme Birth of the Cool entre 1948 et 1950.

Joe Lovano - 28 octobre 2009 -  voir en grand cette image
Joe Lovano - 28 octobre 2009
Photo © Christian Ducasse

Dans la classification non officielle des « pue-la sueur-du-jazz » dont le niveau le plus élevé concerne les musiciens qui, sur scène, se déchirent grave, font preuve de générosité, y laissent deux ou trois kilos et une chemise à tordre, passent quelques heures dans un trip presque halluciné de descente d’adrénaline, ils se rapprochent des meilleurs.

D’abord ce groupe dont le leader incontestable est Joe LOVANO, la joue « tous dans le même bateau ». Chacun est mis en valeur et LOVANO va jusqu’à prendre la place du second ténor au pupitre des sax pour lancer des riffs de soutien. Les tourneries de soli sont très chouettes où chacun vient apporter sa différence et prendre sa place entière voire plus dans le temps imparti.

Joe Lovano « Birth of The Cool Suite » - 28 octobre 2009 -  voir en grand cette image
Joe Lovano « Birth of The Cool Suite » - 28 octobre 2009
Photo © Christian Ducasse

Ensuite l’orchestration est magnifique. Entre les clins d’œil aux trucs rebattus des grandes formations ( la petite musique qui court d’un instrument à l’autre, les riffs puissants, le groove, etc ) et la réécriture de thèmes gravés dans la mémoire collective, c’est du plaisir à grandes goulées gourmandes.

Ils sont tous très bons : le trio de base ( piano-basse-batterie ) tient solidement la maison, l’alto sonne comme Parker et le baryton, en lieu et place de Mulligan, dégringole les notes comme s’il soufflait dans un soprano. Il y a même un duo ténor ( Lovano )-batterie qui nous tire des soupirs d’aise quand ils sont tellement immergés dans leur chorus qu’ils en sont synchronisés chacun dans la musique de l’autre. Magie de l’improvisation. Ils nous donnent à entendre, entre autres, Birth of the cool thème, Move, Moon dreams, Budo, Boplicity, Why do I love you, …..

Et bien sûr, il est raisonnable de continuer cette soirée en écoutant en boucle The Complete Birth of the Cool de Miles Davis chez Capitol.

JPEG - 24.6 ko
Joe Lovano « Birth of The Cool Suite », le 28 octobre 2009
© Cité de la Musique Paris

> Liens :

Rechercher

Partager, commenter et plus...

Page Google+ CultureJazz Page Facebook CultureJazz twitter RSS 2.0

Articles les plus récents

18 janvier – Pile de Disques de janvier 2018

17 janvier – Les Pérambulations Du Pérégrin - 82

15 janvier – Cinq disques en vitrine - janvier 2018

12 janvier – [revue] 2017, année centenaire et bicentenaire

7 janvier – L’Écho des Lunes - janvier 2018

3 janvier – WEST, à Paris

27 décembre 2017 – Au commencement, la trompette ...

22 décembre 2017 – Les Pérambulations Du Pérégrin - 81

20 décembre 2017 – PAN ! : L’hiver (à Caen)

18 décembre 2017 – ANIMAL... à Paris

16 décembre 2017 – Six disques en vitrine - décembre 2017 #2.

14 décembre 2017 – Lettre ouverte

13 décembre 2017 – Quatre garçons dont Le Van

11 décembre 2017 – Diego Imbert « Tribute to Charlie Haden » à Paris

9 décembre 2017 – Pile de Disques de décembre 2017