« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Archives » Le Mégaoctet : deuxième couche !!

Le Mégaoctet : deuxième couche !!

On prend les mêmes et on continue...

D 11 novembre 2009     H 04:45     A Alain Gauthier    


Samedi 7 novembre, le Mégaoctet en remet une couche au Triton avec les mêmes lascars que la veille (lire le compte-rendu) : Andy EMLER au piano, Claude TCHAMICHIAN à la contrebasse, Éric ÉCHAMPARD à la batterie, François VERLY aux percussions, François THUILLIER aux tubas, Laurent DEHORS sax ténor et clarinette basse, Thomas de POURQUERY aux sax alto, soprano et voix, Philippe SELLAM au sax alto, Laurent BLONDIAU aux bugle et trompette.

Andy Emler Mégaoctet -  voir en grand cette image
Andy Emler Mégaoctet
Photo © Jeanne Davy

Le programme sera articulé autour des « saucissons », comme l’annonce Andy EMLER, comprendre par là les thèmes plus anciens du groupe : les 9 cents lune, west in peace, hugs, 4/4cm3/horizons, last call for alcohol, etc..... Pour l’exhaustivité , se référer aux deux CD West in peace et Dreams in tune.

Inutile de revenir sur l’incroyable énergie de cet orchestre, sa gnaque indomptable, sa générosité et son inusable complicité, l’immense talent de chacun et du collectif.

Deux choses à ajouter, l’une anecdotique mais quand même : les vannes d’Andy, contrairement à sa musique, nouvelle à chaque concert, vieillissent mal à force d’être répétées à l’identique sauf à penser que les aficionados veulent les entendre encore et encore, ….. ; une seconde : dans cet orchestre, chaque soliste dispose de tout le temps dont il a besoin pour jouer sa musique : le temps de poser ses premières phrases, de développer ses idées, de revenir dessus et de les tritouiller ou pas, de s’emporter au bout des possibilités de son instrument, d’atterrir doucement ou pas, bref : de vivre la liberté comme seule contrainte de son solo. Tout ça soutenu et poussé par les riffs de l’orchestre. Comment ne pas donner le meilleur de soi ?

Le rappel nous vaut d’entendre Crouch, touch, engage qui est tout sauf un saucisson mais le titre du dernier CD-DVD et qui nous renvoie en une boucle parfaite au premier morceau joué le vendredi soir. Plaisir intense.

Pour les amoureux des grandes formations, il en reste 25 à découvrir regroupées dans l’Association Grands Formats dont le site est : www.grandsformats.com.

> Le compte-rendu du concert du 6 novembre, par Alain Gauthier : lire !


> Liens :

Rechercher

Partager, commenter et plus...

Page Google+ CultureJazz Page Facebook CultureJazz twitter RSS 2.0

Articles les plus récents

21 janvier – Marseille en novembre...

18 janvier – Pile de Disques de janvier 2018

17 janvier – Les Pérambulations Du Pérégrin - 82

15 janvier – Cinq disques en vitrine - janvier 2018

12 janvier – [revue] 2017, année centenaire et bicentenaire

7 janvier – L’Écho des Lunes - janvier 2018

3 janvier – WEST, à Paris

27 décembre 2017 – Au commencement, la trompette ...

22 décembre 2017 – Les Pérambulations Du Pérégrin - 81

20 décembre 2017 – PAN ! : L’hiver (à Caen)

18 décembre 2017 – ANIMAL... à Paris

16 décembre 2017 – Six disques en vitrine - décembre 2017 #2.

14 décembre 2017 – Lettre ouverte

13 décembre 2017 – Quatre garçons dont Le Van

11 décembre 2017 – Diego Imbert « Tribute to Charlie Haden » à Paris