« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2010 » PHILIP CATHERINE, un nouveau live

PHILIP CATHERINE, un nouveau live

D 5 mai 2010     H 12:00     A Yves Dorison    


Ce concert a été enregistré en août 2007. Dommage qu’il ait fallu attendre si longtemps pour en profiter. Mais l’essentiel est qu’il soit accessible à tous aujourd’hui. Quatre grandes figures du jazz confrontent leur vision musicale sur un répertoire de standards, à une exception près, une composition de Hein Van de Geyn, initiateur du concert à Capbreton de ce quartet haut de gamme qui avait enregistré en mars 2000 l’album Alone together, à l’époque sous le nom d’Enrico Pieranunzi.

Concert in Capbreton -  voir en grand cette image
Concert in Capbreton
Dreyfus Jazz, 2010

Autant le dire de suite, ce disque ne déçoit pas car aucun des quatre musiciens présents n’a de problème d’égo, ce qui est souvent un souci dans ce genre de configuration « all stars ». Au service de la musique donc, avec un entrain communicatif, la bande des quatre fait jouer la science et l’expérience. Le romantisme swinguant du guitariste belge se marie de belle manière au romantisme romain du pianiste. A cette aune, la rythmique néerlando-américaine fait également une belle paire. Ensemble, ils emportent la mise. Que ce soit dans la douceur introspective de My funny Valentine ou dans l’exubérance d’un Speak low d’anthologie, rien ne nous laisse indifférent. Chacun offre à l’autre sa part, la complicité fonctionne à plein. Et même si il arrive que cela passe sur le fil, cela ne casse jamais. Les chorus savamment décalés de Pieranunzi, la souplesse harmonique et l’assise de la rythmique, poussent, pour son plus grand plaisir, Catherine à sublimer son jeu, ce qu’il fait à la perfection au fond du manche. Ainsi va le jazz chez ces musiciens rompus à l’art du swing. Ils nous enchantent avec l’aisance propre aux grands qui n’ont plus rien à prouver. Eux, quand ils se laissent aller ne font que des gerbes d’étincelles salvatrices qui rendent hommage au jazz.


> PHILIP CATHERINE : « Concert in Capbreton » - Dreyfus Jazz - FDM 460050 369412 - distribution Sony Music

Philip Catherine : guitare / Enrico Pieranunzi : piano / Hein Van de Geyn : contrebasse / Joe LaBarbera : batterie

- 1. Announcement 2. My funny Valentine 3. My foolish heart 4. Broken wings 5. Beatrice 6. Change 7. You’ve changed 8. Speak low

Enregistrement en concert à Capbreton (F-40) en août 2007.


> Liens :
- Le site de Philip Catherine : www.philipcatherine.com
- Le site d’Enrico Pieranunzi : www.enricopieranunzi.com
- Le site de Hein Van de Geyn : www.baselinemusic.nl
- Joe LaBarbera : www.drummerworld.com

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

20 octobre – ART ENSEMBLE of CHICAGO : les 50 ans à Nantes

18 octobre – JOURNAL DE L’ÉTÉ 2019 : échos de festivals

16 octobre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 47

14 octobre – Dreaming Drums

11 octobre – L’Appeal Du Disque - Octobre 2019

2 octobre – Festival Au Sud Du Nord

29 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 46

27 septembre – Les Émouvantes 2019 à Marseille

25 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 45

23 septembre – Loïs Le Van

21 septembre – Jazzitudes en Pays d’Auge 2019

17 septembre – Yves Rousseau Septet « Fragments »- Under The Radar

16 septembre – Under The Radar, bis repetita