« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2018 » Riccardo DEL FRA... comme Fraternité (à Tallard)

Riccardo DEL FRA... comme Fraternité (à Tallard)

Moving People

D 9 août 2018     H 05:30     A Thierry Giard    


JPEG - 83.4 ko
Riccardo Del Fra « Moving People » Quintet

« Vous allez penser que vous n’aurez pas entendu de jâââzzz ce soir... » Riccardo Del Fra [1] introduit alors avec une pointe d’ironie le rappel qui fait suite à plus d’une heure d’un concert intense... « Il est temps de rendre hommage à un des deux musiciens intemporels du jazz : Duke Ellington et Thelonious Monk. ». Ce soir ce sera Monk avec Let’s Call this, composition comme les aimait le pianiste, malicieusement décalée mais épicée pour l’occasion à la sauce Del Fra par une inclusion rusée et à peine perceptible d’Evidence, autre composition emblématique du style monkien. Le contrebassiste ne pouvait tout de même pas proposer du réchauffé. Il faut toujours une touche de neuf !
Et du neuf, cette soirée nous en a offert en une suite de sept compositions, récentes pour la plupart, et servies par un quintet qui s’affiche en symbole de l’unité européenne.

Carl-Henri Morisset -  voir en grand cette image
Carl-Henri Morisset

On retrouve là deux français, l’éblouissant Carl-Henri Morisset au piano (décidément incontournable ces temps-ci !), Nicolas Fox à la batterie, l’allemand Jan Prax (saxophones alto et soprano), le polonais Tomasz Dabrowski (trompette) et bien sûr, l’italien de Paris, Riccardo Del Fra, compositeur, contrebassiste et catalyseur de l’ensemble autour d’un projet humaniste et fraternel, « Moving People », pour évoquer les « peuples en mouvement ». Un sujet grave dans une actualité brûlante mais le projet de Riccardo Del Fra est « d’inclure un espoir, de la lumière dans un le drame qui se joue sous nos yeux ». Riccardo Del Fra éclaire son propos musical par des introductions précises, concises et justes qui aident l’auditeur à cheminer aux côtés de l’ensemble. Quel ensemble ! Ce quintet aux allures de combo be-bop cherche, invente des voies nouvelles à travers les mers (Ressac en introduction, c’est aussi « casser »... sans commentaire...) avec un époustouflant solo de Tomasz Dabrowski, à travers un champ de mines (Children walking) quand l’impressionnante partition de batterie guide l’ensemble sur le droit chemin grâce à la précision d’un Nicolas Fox impressionnant, technique et sensible à la fois.

Jan Prax & Tomasz Dabrowski -  voir en grand cette image
Jan Prax & Tomasz Dabrowski

On se réchauffe autour du feu avec Around The Fire, un magnifique solo de contrebasse à l’archet chaleureux et profond. « Wind on an open book » fait référence au Livre de sable de Jorge Luis Borges en laissant souffler des vents facétieux alors que « Street scenes » évoque la vie des villes et le brassage des peuples et des cultures dans l’activité et le mouvement que la partition suggère fort joliment. En (presque) conclusion, Moving People et son écriture mouvante et émouvante apporte une belle étincelle de vie. De la braise ardente naissent des flammes en éclairant l’ensemble d’un concert saisissant qui a soulevé l’enthousiasme d’un public captivé et vite conquis.

Jan Prax & Riccardo Del Fra -  voir en grand cette image
Jan Prax & Riccardo Del Fra

Alors, oui, nous avons entendu et écouté avec la plus grande attention une musique qui porte en elle tout ce qu’est le jazz d’aujourd’hui, à la croisée des cultures et des genres dans ses structures, avec l’esprit de liberté, l’audace et la fantaisie qui nourrissent la force créative. Ajoutons à cela un bel esprit de franche camaraderie avec des jeux de sourires, de regards complices et quelques éclats de rire qui prouvent que la gravité du sujet ne doit pas faire obstacle à la bonne humeur. Un regret ? Comme souvent, si cette formation avait plus d’occasions de jouer pour posséder ce répertoire à l’écriture complexe, il serait possible à ces formidables musiciens-improvisateurs d’oublier un peu les partitions... Mais ne gâchons pas notre plaisir d’avoir pu les écouter ce soir-là.
Heureux habitants des Hautes-Alpes et des alentours, vous avez eu et aurez encore l’opportunité de suivre Riccardo Del Fra au cours de cette année 2018 grâce au Festival de Chaillol et au travail en profondeur mené par son équipe. Après le duo intimiste du contrebassiste avec Anne Ebrel (voix) au cours de l’hiver passé, ce quintet en juillet (à Tallard ce 27 juillet et à Chaillol le lendemain), on annonce une reprise du magnifique projet que R. Del Fra a consacré à Chet Baker, « My Chet My Song » avec un nouveau casting (lire ici la chronique de Pierre Gros pour CultureJazz - septembre 2014)... ça devrait être pour la toute fin de l’année si tout se passe bien... On n’en doute pas.

JPEG - 110.6 ko
Carl-Henri Morisset, Riccardo Del Fra, Jan Prax, Tomasz Dabrowski & Nicolas Fox

Vendredi 27 juillet 2018 - 21h
Salle Polyvalente de Tallard (Hautes-Alpes)
dans le cadre de l’édition 2018 du Festival de Chaillol

NB : Le disque « Moving People » a été enregistré récemment en quintet et devrait paraître au debut de l’automne 2018 sur le label Cristal Records (dist. Sony Music)... On en reparlera donc !

Riccardo Del Fra « Moving People » Quintet  ©© Thierry Giard 2018 Jan Prax & Tomasz Dabrowski ©© Thierry Giard 2018 Riccardo Del Fra ©© Thierry Giard 2018 Carl-Henri Morisset ©© Thierry Giard 2018 Jan Prax & Tomasz Dabrowski ©© Thierry Giard 2018 Jan Prax & Riccardo Del Fra ©© Thierry Giard 2018 Carl-Henri Morisset, Riccardo Del Fra, Jan Prax, Tomasz Dabrowski & Nicolas Fox ©© Thierry Giard 2018

Lire aussi sur CultureJazz.fr :


Portfolio

  • Riccardo Del Fra
  • Jan Prax & Tomasz Dabrowski

[1Riccardo Del Fra (né à Rome en 1956) est aussi responsable du département Jazz et musiques improvisées au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il avait succédé au contrebassiste Jean-François Jenny-Clark suite au décès de ce dernier en 1998.

Dans la même rubrique

19 octobre – ESPACES

17 octobre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 10

13 octobre – Émouvantes musiques à Marseille

8 octobre – Mélanoïa et IXI - une histoire européenne

30 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 9