« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2018 » « Jazz dans les prés » invite Sarah Murcia.

« Jazz dans les prés » invite Sarah Murcia.

Une autre Caroline ?

D 19 septembre 2018     H 18:45     A Sébastien Toulorge (Photo), Thierry Giard    


Cette session de fin d’été de « Jazz dans les prés », cinquième saison d’itinérance musicale en milieu rural, a emmené son public sur des chemins artistiques un peu plus escarpés et aventureux qu’à l’accoutumée, ce qui n’est pas pour nous déplaire !

JPEG - 76.2 ko
Patrick Martin, Andrew Sudhibhasilp, Guillaume Chevillard, Sarah Murcia

En invitant Sarah Murcia, il fallait réunir une formation éphémère à même de répondre à l’exigence musicale de la contrebassiste selon le principe fondateur de « Jazz dans les Prés ». Les musiciens se rencontrent le jeudi et jouent ensemble pour trois concerts du vendredi au dimanche dans des communes du Calvados, de l’Orne et de la Manche. Un vrai défi dans la mesure à les compositions apportées par Sarah Murcia donnent du grain à moudre à ses interprètes. Nous avons eu le plaisir d’assister au dernier concert de la série dans le cadre magnifique de l’abbaye de Cerisy-La-Forêt (Manche). Il semble bien que ce fut l’apothéose logique à en croire les musiciens eux-mêmes.

Sarah Murcia -  voir en grand cette image
Sarah Murcia

Il aurait pu s’agir de proposer une doublure au quartet Caroline que la contrebassiste anime depuis une douzaine d’années, un groupe dont « les quatre points cardinaux sont le jazz mutant, le rock post moderne, l’électro alternative et la chanson différente. [...] une musique ouverte, exigeante, qui se joue des étiquettes » [1].
 Cependant, les musiciens engagés dans cette aventure de quatre jours ont su imposer leur touche personnelle pour donner une vraie singularité à ce projet. Patrick Martin n’est pas Olivier Py, le saxophoniste-botaniste normand a imposé sa sonorité tranchante, son phrasé souvent chaotique et acrobatique, semant ses notes à tous vents avec une énergie maîtrisée sans jamais perdre le fil du discours collectif. Guillaume Chevillard n’est pas Franck Vaillant ; le batteur (également maître d’œuvre de ce projet) est moins familier de ce qu’il qualifie comme une musique d’avant-garde mais il a su entrer dans le jeu et imposer une maîtrise du temps et du tempo sur des structures souvent complexes. Indiscutablement, la découverte de ce concert fut le guitariste Andrew Sudhibhasilp qui n’est pas normand puisqu’il est familier de la scène jazz dans le sud-est (et de plus en plus ailleurs, la preuve). À la différence du style souvent enflammé de Gilles Coronado dans Caroline, il a apporté une finesse du phrasé, une qualité du son (belle maîtrise des effets sans se perdre dans ses pédales !) qui ont enveloppé cette musique d’une magnifique texture colorée aux nuances subtiles. À y regarder de plus près, on constate que ce musicien est impliqué dans de beaux et solides projets comme celui du batteur Famoudou Don Moye (Art Ensemble de Chicago / AACM...) « TarTARtar Brass Embassy » [2].

Andrew Sudhibhasilp -  voir en grand cette image
Andrew Sudhibhasilp

Avec une formation à la hauteur de ses ambitions, Sarah Murcia a pu laisser s’exprimer pleinement sa musique dans toute sa diversité de climats en imposant son jeu de contrebasse solide et mélodique, faisant corps avec l’instrument pour mieux embrasser sa musique. Elle nous a offert à deux reprises des chansons un peu folles comme elle les affectionne en reprenant notamment le très hypnotique « So Nice » de Magic Malik, une des trois occasions de sortir de ses compositions personnelles au cours de ce concert. Nous aurons apprécié notamment une interprétation de « Strange Meeting » (composé par Bill Frisell) introduit pas un solo de contrebasse auquel se joint avec une finesse extrême la guitare de Andrew Sudhibhasilp (quel musicien décidément !). Notons également « Insight ! », la composition de Patrick Martin totalement transfigurée dans le contexte de ce quartet quand on en connaît la version plus « jazz » proposée par le quintet Hand Five [3] .
Dans sa présentation de ce concert et l’esprit de cette réunion en préambule, Guillaume Chevillard laissait entendre que cette musique pourrait sembler plus exigente. L’expérience a prouvé une fois encore qu’un public nombreux et ouvert sait se laisser conquérir par l’innovation esthétique dès lors que la musique est jouée avec passion et dans un esprit d’échange et de partage. Une belle célébration musicale sous les voûtes gothiques de l’abbaye saluée chaleureusement par un auditoire naturellement conquis.

JPEG - 50.6 ko
Andrew Sudhibhasilp, Patrick Martin, Guillaume Chevillard, Sarah Murcia

Abbaye de Cerisy-La-Forêt - Manche
Dimanche 16 septembre 2018 - 17h
dans le cadre de Jazz Dans Les Prés (5è édition)
Sarah Murcia : contrebasse et voix, compositions / Andrew Sudhibhasilp : guitare / Patrick Martin : saxophone alto, composition / Guillaume Chevillard : batterie


Patrick Martin, Andrew Sudhibhasilp, Guillaume Chevillard, Sarah Murcia ©© Sébastien Toulorge 2018 Sarah Murcia ©© Sébastien Toulorge 2018 Guillaume Chevillard ©© Sébastien Toulorge 2018 Andrew Sudhibhasilp ©© Sébastien Toulorge 2018 Patrick Martin ©© Sébastien Toulorge 2018 Sarah Murcia ©© Sébastien Toulorge 2018 « Jazz dans les prés » invite Sarah Murcia ©© Sébastien Toulorge 2018 Andrew Sudhibhasilp, Patrick Martin, Guillaume Chevillard, Sarah Murcia ©© Sébastien Toulorge 2018 Andrew Sudhibhasilp, Patrick Martin, Guillaume Chevillard, Sarah Murcia ©© Sébastien Toulorge 2018 Sarah Murcia ©© Sébastien Toulorge 2018 Sarah Murcia ©© Sébastien Toulorge 2018

Portfolio

  • Guillaume Chevillard
  • Patrick Martin
  • Sarah Murcia
  • « Jazz dans les prés » invite Sarah Murcia
  • Andrew Sudhibhasilp, Patrick Martin, Guillaume Chevillard, Sarah (...)
  • Sarah Murcia
  • Sarah Murcia

[1Voir le site de Sarah Murcia - sarah-murcia.fr/Caroline ...

[2Famoudou Don Moye : batterie / Christophe LeLoil : trompette / Simon Sieger : tuba, piano / Andrew Sudhibhasilp : guitare... Famoudou Don Moye est désormais installée en région PACA d’où la composition très « Marseillaise » de cette formation !

[3On écoutera le disque récent paru sur Le Petit Label : www.petitlabel.com/Hand-Five...