« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Aki Rissanen Trio ou le triangle finlandais parfait

Aki Rissanen Trio ou le triangle finlandais parfait

D 14 novembre 2018     H 20:28     A Florence Ducommun    


JPEG - 259.5 ko

Peu connu en France, ce trio gagne à l’être et les qualificatifs ne manquent pas à son écoute : à la fois construit et libre, mélodique et percussif, au tempo nuancé toujours inattendu, aux sources d’inspiration variées, il a créé la surprise et c’est bien cela que l’on aime dans cette musique toujours vivante qu’est le jazz. Après la sortie en 2016 de “Amorandom” qui a reçu de nombreuses récompenses dont un Finnish Grammy pour le meilleur album jazz de l’année, le groupe d’Aki Rissanen se distingue par une volonté d’explorer de nouvelles directions et a sorti en novembre 2017 sur le label anglais Edition Records, l’album Another North. Avec Antti Lötjönen à la contrebasse et Teppo Mäkynen à la batterie, le pianiste a réussi le triangle parfait. La fulgurante carrière de Rissanen l’a vite conduit à l’étranger et, ces dernières années, il s’est produit en concert et en tournée aux quatre coins de l’Europe, aux États-Unis, en Afrique et en Chine. En 2004, il a remporté le deuxième prix du concours international de piano solo jazz de Montreux et a reçu en Finlande de nombreux prix et récompenses. Il a notamment travaillé avec les musiciens Dave Liebman, Rick Margitza, Magnus Broo, Randy Brecker, Ingrid Jensen, Barry Guy, Daniel Humair et Mats Gustafsson et il fait partie du quartet animé par le trompettiste finlandais Verneri Pohjola. Très actifs dans le nord de l’Europe, les deux autres musiciens ne sont pas en reste avec des parcours auréolés de collaborations prestigieuses. Antti Lötjönen a également travaillé avec Aki Rissanen dans le quatuor de Pohjola, et le batteur Teppo Mäkynen est leader du célèbre groupe finlandais Five Corners Quintet.

info document -  voir en grand cette imageLe concert commence avec deux compositions d’Amorandom, Pulsar (répétitive et minimaliste, accentué par les pulsations du batteur) et For Rainbows, suivies d’un superbe hommage à Jimmy Giuffre (For Jimmy Giuffre) où le solo du batteur particulièrement expressif dans sa façon de jouer fut un des temps forts. Une étonnante réinterprétation de l’étude n°5 de Ligetti du second album Another North, Arc en Ciel Reimagined, force le respect pour ce pianiste à la forte formation classique de base. Le premier set s’achève avec un tonique Hubble Bubble débuté et terminé par le batteur toujours plein de surprises. Le contrebassiste n’est pas en reste avec également un superbe solo et des lignes de basse musclées. New Life and Other Beginnings inaugure le second set où le trio se régale visiblement à nous balader par de petits chemins et changement de tempo pleins de charme. De métamorphose, il en sera d’ailleurs presque constamment question tout le long du concert, de manière presque imperceptible. Une autre composition inspirée d’un madrigal de Gesualdo, que le pianiste a souvent étudié, puis un Blind Desert tout aussi contrasté, morceau qui ouvre d’ailleurs le disque Another North de façon énergique avec pas mal de phrasés répétitifs, terminent un concert haletant, avec un rappel extrêmement doux comme une berceuse sur un morceau lent nous faisant doucement redescendre sur terre…
info document -  voir en grand cette image info document -  voir en grand cette image
Ce concert faisait partie du festival Jazz sur la Ville qui vient de commencer dans la région ( voir la rubrique Festivals, Evénements & Cie) et lendemain soir, le trio jouait au Moulin à Jazz de Vitrolles (13) puis Aurillac, Lyon, Paris et Strasbourg. Bref, vous m’avez comprise, une belle surprise aux antipodes du jazz nordique tel qu’on se l’imagine, que je ne peux que vous inviter à découvrir au plus tôt, si possible en live pour jouir de la belle complicité des trois compères !

Pour aller plus loin : http://www.jazzalajmi.com/

http://akirissanen.com/

Portfolio