« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2019 » Anthony Braxton solo, Dave Douglas 6tet . Festival Sons d’Hiver

Anthony Braxton solo, Dave Douglas 6tet . Festival Sons d’Hiver

D 19 mars 2019     H 05:30     A Christian Ducasse    


Anthony Braxton en solo, ça ne se refuse pas ! Et si le même soir vous avez le sextet ’ Uplift " de Dave Douglas, le tout au Festival Sons d’Hiver, au théâtre Jacques Carat de Cachan, vous êtes heureux. Christian Ducasse nous en dit quelques mots car il y était le veinard !

JPEG - 25.9 ko
Anthony Braxton

Attente non déçue pour un public assez profane, qui découvre l’art d’Anthony Braxton dans une grande nudité de moyens. Jadis le multi saxophoniste se plaisait en scène à de grands déballages de saxophones en tout genre, mais c’était jadis. Ce samedi à Cachan ce sera alto solo : un magnifique Super Action 80 Série II de chez Henri Selmer. Tout au long d’un set dense, foisonnant où palpitent des propositions personnelles, on s’imagine, tant la maitrise du maître est éloquente, un autre destin en démonstrateur (chez Selmer ?) du saxophone cher à Charlie Parker une de ses idoles. Mais la vie d’Anthony Braxton n’est faite que d’aventures en mode « versatile artist ». Jamais à court d’idée, ni de souffle, il amène l’auditoire vers ses récits passionnés. Marqué par l’histoire du bebop qu’il aime transpercer, Braxton offrira un standard signé Miles Davis (Four) en tempo médium et forme circulaire, celle qui dominera sa prestation en nu intégral. Standing ovation et entracte bienvenue.

Un autre mood, on s’en doute, celui du brillant Dave Douglas.

JPEG - 22.5 ko
Anthony Braxton, Dave Douglas & Mary Halvorson

Dès les premiers instants il se trouve dans la salle un protestataire encore dans les vibrations du show Braxtonien. Décontracté, Dave Douglas convoque à la rescousse son copain Anthony qui valide la présence du sextet par force accolades au leader. Mais la musique savante de Douglas ne décollera pas vraiment. À ses côtés des pointures à la hauteur de son talent brillent, même si la singulière Mary Halvorson peine à dialoguer avec un autre guitariste au son tonitruant. Jon Irabagon livre des chorus de haut vol tandis que la rythmique délivre toute une série de séquences binaires s’appuyant sur les infra-basses de la guest star Bill Laswell. Les mélomanes notent le décalage avec les généreuses déclarations de Douglas pour un monde meilleur. Quelques pièces attestent néanmoins du standing de cette équipe qui force notre respect.

Sons d’Hiver poursuit ainsi sa riche histoire sous la nouvelle direction artistique de Fabien Simon tandis que son fondateur Fabien Barontini quitte discrètement le théâtre Jacques Carat tout sourire.

Christian Ducasse texte & photos

JPEG - 36.2 ko
Dave Douglas sextet « Uplift »

« Uplift » sextet :

Dave Douglas : trompette
Jon Irabagon : saxophone & clarinette
Mary Halvorson & Rafiq Bhatia : guitares
Bill Laswell : basse
Ian Chang : batterie


Dans la même rubrique

2 octobre – Festival Au Sud Du Nord

29 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 46

27 septembre – Les Émouvantes 2019 à Marseille

25 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 45

23 septembre – Loïs Le Van

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

14 octobre – Dreaming Drums

11 octobre – L’Appeal Du Disque - Octobre 2019

2 octobre – Festival Au Sud Du Nord

29 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 46

27 septembre – Les Émouvantes 2019 à Marseille

25 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 45

23 septembre – Loïs Le Van

21 septembre – Jazzitudes en Pays d’Auge 2019

17 septembre – Yves Rousseau Septet « Fragments »- Under The Radar

16 septembre – Under The Radar, bis repetita

13 septembre – L’Appeal Du Disque - Septembre 2019

11 septembre – Under The Radar

1er septembre – L’Appeal Du Disque - Août 2019