Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Artisans, lieux & labels du jazz » Le Pelle-Mêle, Marseille éternelle

Le Pelle-Mêle, Marseille éternelle

D 11 juillet 2007     H 09:50     A Christian Ducasse    


"Marseille se réveille" déclare l’artiste Jacques Ménichetti dans son nouveau hit, tandis qu’il tempère aussi sec : "ailleurs c’est pas pire".
D’autres musiciens se désolent alentour : " maintenant c’est plus pareil", alors qu’ils mentionnent le bar le Pelle Mêle.

Ainsi vont les marseillais qui pour vivre ou survivre aiment à se nourrir de leur propre désespoir.

Situé à deux pas du fameux Ferry Boat, le bar créé en 1979 par Jean Pelle reste immuable dans sa décoration. N’en déplaisent au grincheux, à l’heure de l’apéro le Pelle reste un trés bon plan. Olives et pois chiches à la hauteur de la bande son du mardi 26 juin : Paul Gonsalves et Sarah Vaughan sont servis à haut volume.

Barney Wilen, Jean Pelle et Mary Moor au Pelle-Mêle en 1982
photo © Christian Ducasse

D’immenses photographies, toutes datant des années 80 titillent les amnésiques sur le pedigree du lieu : André Jaume et Jean-Marc Montera, Mc Coy Tyner, Barney Wilen ou Michel Petrucciani qui fit ses premières apparitions grand public à l’initiative de Jean Pelle. Lee Konitz et Martial Solal vinrent jadis en duo. Didier Lockwood se plaisait à fréquenter le Jazz Hip Trio. Mémorable : le 10 mai 1981 à 20 H le sextet de Randy Weston performait au Pelle.

Par la suite au rythme des grands concerts de la ville les figures américaines poursuivirent leurs visites au bouillant Jean Pelle personnage inégalé et objet de contreverses. Copieux héritage désormais sur les épaules du nouveau propriétaire Jean-Louis Carasso.

Créateur de nombre d’endroits originaux autour du Vieux Port, Carasso vit le jazz de manière transversale. Une des rares personnalités de Marseille à apprécier parmi ses invités, le swing éternel de Marcel Zanini et le blues âpre de Joe Mc Phee. Lors des festivités à venir en octobre, Jazz sur la Ville, Carasso proposera un groupe inédit : le guitariste Jean-Marc Montera, l’inclassable Jac Berrocal et un batteur à découvrir Ahmed Campraoré. Il est des castings plus timorés. Jean-Louis Carasso peu présent au Pelle Mêle est un homme affairé. Attablé sur l’autre rive du Vieux Port dans son navire amiral, la Caravelle, restaurant bar et parfois club aussi, Jean-Louis Carasso deux téléphones en main s’efforce néanmoins de perpétuer la belle histoire.

jam du mercredi au Pelle-Mêle
photo © Christian Ducasse

Les nombreux jammeurs enthousiastes du mercredi lui donnent déjà raison tout comme un public jeune et nombreux qui abonde pour dire son amour envers cet établissement attachant.

> Le Pelle Mêle (créé en 1979) :
8, place aux Huiles

Marseille 13001 France

téléphone 04 91 54 8526

> Autres lieux à Marseille pour la musique live :

- Animé par André Gay au 19 rue Venture 13001 :
http://www.jazzclubventure.com

- La Meson 52 rue Consolat 13001 :
http://lameson.free.fr/

> à l’année :

- le Cri du Port http://assoc.orange.fr/criduport

- le Grim http://www.grim-marseille.com/

> Un festival ultra fédérateur en octobre :
- http://www.myspace.com/jazzsurlaville

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

18 janvier – FRENCHQUARTER 2021

17 janvier – Pour Saluer Franco

11 janvier – Miles Johnson & Jack Davis

4 janvier – Pérambulation virtuelle et nouvelannesque

19 décembre 2020 – R.I.P Jazz Fola

15 décembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Décembre 2020

11 décembre 2020 – L’helvète arlésienne et le chien à trois pattes

8 décembre 2020 – Pierre Millet, compositeur-trompettiste...

4 décembre 2020 – Le vecteur Jazz et ses pérambulations

30 novembre 2020 – Adrien Brandeis : Meetings

14 novembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Novembre 2020

11 novembre 2020 – BILLIE & ELEANORA Un film, un disque...

6 novembre 2020 – L’Amérique qui avance malgré tout...

5 novembre 2020 – Le Pérégrin Tourne En Rond Autour Du Jazz

30 octobre 2020 – PAN d’automne

25 octobre 2020 – Anne Ducros au Bal Blomet

21 octobre 2020 – Un Poco Loco : drôles d’oiseaux à Coutances