Didier Ithursarry et Christophe Monniot, à Caen

La campagne normande avait sorti sa parure d’hiver sous le froid soleil de ce mois de janvier. Le gîvre, la neige parfois bordent la route qui nous mène vers Caen. Oublions les soldes, il y a mieux à faire... comme écouter le duo Christophe Monniot - Didier Ithursarry pour leurs désormais célèbres Hymes à l’amour.
Comme d’habitude et depuis 43 ans, la formule Jazz dans les Foyers fait le plein. Cette série de six concerts entre novembre et mai attire toujours un public fidèle, attentif et respectueux des artistes bien que l’entrée soit libre et gratuite. On y vient au concert et on y reste. Michel Dubourg qui signe là sa dernière saison en tant que programmateur depuis l’origine peut être fier de cette réussite.

Christophe Monniot, à Caen

En invitant Christophe Monniot, il honore l’enfant du pays qui vient revoir sa Normandie. Et le saxophoniste ne va pas se priver d’évoquer quelques souvenirs de sa vie caennaise au fil de ce concert avec l’humour décalé et la sensibilité qu’on lui connaît. Le collège Pasteur puis le lycée Malherbe... "Une scolarité exemplaire" affirme-t-il avec ironie en évoquant ses frasques de potache... La réussite ensuite dans la musique et la migration vers Paris comme le fit Didier Ithursarry depuis son Pays Basque natal. Rencontre d’émigrés à Paname, il y a une quinzaine d’années et l’amitié dure et perdure. La preuve avec ce duo.

Didier Ithursarry, à Caen

La formule instrumentale peut surprendre de prime abord mais saxophone et accordéon qui ont en commun l’air et les anches et appartiennent, de fait à la même famille des bois. Et depuis le temps que ce duo sillonne les routes et les scènes françaises, il a eu maintes occasions de se tailler une solide réputation plus que méritée. Cependant, ils aimeraient s’exporter et ne seraient pas contre l’idée de sillionner les pays voisins et au-delà si l’occasion se présente. Qu’on se le dise !

Didier Ithursarry et Christophe Monniot, à Caen

Je ne vais pas revenir ici sur la description des qualités de ce duo qui n’a guère de faiblesses. Mes camarades en ont fait l’éloge bien avant moi sur CultureJazz et je ne peux que rejoindre leurs points de vue.
Pierre Gros avait chroniqué leur premier disque en 2018 ("Deux musiciens inventifs, jubilatoires...") et Alain Gauthier rendait compte de leurs exploits musicaux sur scène en septembre 2019 à Paris ("Amateurs de folies poétiques, bienvenue !!") puis trois ans plus tard en septembre lors du festival Au Sud du Nord 2022 ("C’est tout simplement beau à pleurer...").
Le public caennais (et j’étais ravi d’en être) a pu se délecter de la musique haut-de-gamme qu’ils ne cessent de réinventer entre répertoire populaire et création instantanée sans concessions à la facilité.
Ces hymnes à l’amour (la chanson de Piaf n’est pas au programme...) enthousiasment un public éclectique qui se délecte de ces danses bancales, mélodies ébouriffées et des folles tourneries de la valse (Passion de Tony Murena... qui composa plus tard "Indifférence" ironise C. Monniot avec un clin d’œil malicieux !).
C’est tout naturellement que les voix de l’assemblée s’unirent en fin de concert pour fredonner La Foule et tisser un contrechant à l’accordéon et au saxophone (eh ! oui, Piaf, tout de même...). Séquence émotion dans un concert d’une profonde sensibilité comme un hymne à l’amitié aussi avec des dédicaces au regretté Mathias Szandaï (le contrebassiste est mort en août 2023) et, évidemment à Michel Dubourg qui aura suivi dans sa ville et ailleurs le parcours du jeune Monniot devenu le grand musicien que l’on sait.
Il y eut un rappel, évidemment ! Merci !

  • Didier Ithursarry
  • Christophe Monniot

La fin de l’après-midi est toujours aussi froide au sortir d’un concert qui nous aura cependant bien réchauffé le cœur. La ville est encore vivante et animée à cette heure et invite à la flânerie avec, en tête, les dernières notes d’un beau moment de musique partagée.


Samedi 20 janvier 2024
15h30, Foyers du Théâtre de Caen

Christophe Monniot : saxophones alto et sopranino
Didier Ithursarry : accordéon


Les disques :

> Hymnes à l’Amour - ONJ Records JF009 / L’Autre Distribution (2018)
>Hymnes à l’Amour – deuxième chance - Label Emouvance (2021).