« Le jazz tisse sa toile... »